En 1932 cette école voit le jour sous la forme d’un jardin d’enfants ouvert par des religieuses, les Sœurs de St Vincent de Paul. Également, au 50 rue Stéphenson, plusieurs activités vont voir le jour au fil des années : un foyer de jeunes travailleuses, un centre médico-social.

Certaines disparaîtront pour laisser place à d’autres associations hébergées par la communauté religieuse : une PMI, le club personnes âgées, une association permettant le maintien à domicile des malades, une halte garderie, un lieu d’alphabétisation des personnes étrangères.

La vocation de cette maison a toujours été d’être à la disposition des gens du quartier, elle est un point de repère et une mémoire collective pour les familles du quartier.
La communauté se retirera définitivement en 1994, les diverses associations seront pour la plupart réparties sur le quartier et les locaux de la communauté repris par un centre de formation en alternance, avec lequel l’école maternelle cohabite.